Conseils de lecture

Et toujours elle m'écrivait, récit
18,00
par (Libraire)
9 décembre 2017

la partie immergée de l'iceberg

Une plongée au cœur du travail analytique et des méandres de l’inconscient. Au rythme de ce travail passionnant, entre longueurs et fulgurances, J-M Savoye nous transporte dans cette quête de soi et des autres aussi exigeante que fascinante ! Ce récit raconté par l’analysant lui –même est enrichi du point de vue de P. Grimbert, psychanalyste.


Fille de révolutionnaires
20,00
par (Libraire)
2 décembre 2017

Fille de Régis Debray et d’Elisabeth Burgos, Laurence Debray raconte ses parents comme les héros d’un film d’aventure romantique, parfois dramatique. De Fidel Castro et du Che à la France de Mitterrand. Sans concession mais avec tout l’amour d’une fille.


Nos richesses, Renaudot des lycéens - 2017

Renaudot des lycéens - 2017

Le Seuil

17,00
par (Libraire)
2 décembre 2017

Un bel hommage à la librairie, aux éditeurs, aux auteurs, à la culture, à l’éducation… et à Edmond Charlot, libraire-éditeur à Alger qui va publier Albert Camus, Saint-Exupéry, Jules Roy, Emmanuel Roblés…. Entre 1935 et 1944. Une passion qui d’ailleurs le ruinera.

Kaouther Adimi, jeune romancière, fait de cette histoire un roman jubilatoire qui nous projette en 2017, où Ryad jeune stagiaire, a la charge de « vider » la librairie et d’en faire un commerce de beignets. C’est compliqué pour Ryad.


PRADA ET PREJUGES

Hubbard-M

Albin Michel

par
2 décembre 2017

Sympathique mais sans plus

Ce voyage scolaire à Londres devait être le voyage de sa vie, mais rien ne se passe comme prévu pour Callie. Obligée de rester enfermée à l'hôtel, paria de la classe, elle s'ennuie… Jusqu'à ce qu'elle décide de faire le mur et qu'elle se retrouve propulsée au 19ème siècle. Elle fait ainsi irruption dans une riche famille anglaise de la vieille noblesse, jouant bien malgré elle le rôle d'une lointaine cousine américaine.

Elle est piégée à cette époque sans y connaître personne et surtout sans avoir une seule idée des coutumes et des mœurs de l'Angleterre victorienne. Difficile dans ce cas d'éviter les bourdes et les faux-pas, sans parler des anachronismes qu'elle ne pourra pas s'empêcher de commettre.

On s'attache tout de suite à sa « cousine » Emily qui est une jeune fille des plus charmantes, la parfaite petite oie blanche. J'ai par contre eu plus de mal avec notre héroïne qui est digne de Dory niveau mémoire : elle n'arrête pas de se répéter. Toutes les deux pages elle rabâche toujours la même chose, comme si on avait pu l'oublier entre temps, ce qui devient assez lassant.

L'idée est sympathique et il faut reconnaître que l'intrigue est bien menée. Cependant, les péripéties ne vont pas bien loin et l'histoire en devient très, voire trop, prévisible. Il ne faut pas le lire en s'attendant à être surpris. Pas même pas la fin qui peut être anticipée presque dès le début.

En conclusion, une lecture agréable et légère. Peut-être justement un peu trop légère car l'intrigue n'est pas très originale… mais ce roman permet tout de même de passer un bon moment, si on aime le genre !


Barbara

Deroudille Clementin

Flammarion

35,00
par (Libraire)
2 décembre 2017

Sublime Barbara, sa vie, ses chansons, ses amours, ses combats, ses petits zinzins. L’histoire connue et méconnue de certaines chansons (L’aigle noir, Nantes, Goetzingen, Ma plus belle histoire d’amour...) à travers de rares photographies, des manuscrits inédits, des archives personnelles, des interviews…La dame en noir se livre.

Olivier

· Commissaire de l’exposition Barbara à la cité de la musique (Philarmonie de Paris) du 13 octobre 2017 au 28 janvier 2018