Drive : Du lundi au samedi de 10h à 16h, retrait de vos commandes passées sur le site par la porte arrière du magasin / place du marché uniquement.

Important : nous pouvons continuer à commander auprès de nos fournisseurs les livres qui ne sont pas en stock (pastille orange).

Pour les habitants de Saint-Dié et alentours, livraison possible sur demande (voir détails plus bas sur le site).

Ce qu'il faut de nuit
16,90
par (Libraire)
22 août 2020

Un premier roman bouleversant...

Un premier roman étonnant par son style vif, ses phrases courtes et évocatrices et portées par un vocabulaire bien ajusté. Un roman émouvant par son histoire simple (pas si simple en définitive), celle d’un père et de ses deux fils, une histoire de famille, une histoire qui vous prend aux tripes, et qui ne vous lâche pas. On a la gorge nouée tout au long de la lecture. Une fiction qui décrit mieux qu’un long discours, ou un essai sociologique, la réalité sociale de certaines petites villes françaises. Les faits évoqués, dont on ne parlera pas pour laisser au lecteur le soin de la découverte, vont se précipiter tout au long de ce récit où l’auteur va tenter, et avec succès, de poser deux questions fondamentales : Comment l’irrémédiable se crée ? Et amener le lecteur à se demander : Qu’aurais-je fait ? Que ferais-je si cela devait arriver ?
Pas de leçon à donner, juste les faits.

Un roman à mettre aux côtés des ouvrages de Nicolas Mathieu et Annie Ernaux.

Laurent Petitmangin est né en 1965 en Lorraine au sein d’une famille de cheminots. Il est actuellement salarié d’Air France.
Il s’exprime ainsi à propos des livres :

« Pour moi, un livre, c’est un peu l’équivalent d’une cabane d’enfant. Quand j’étais petit, j’avais des amis qui savaient faire des choses incroyables de leur mains, en bois, en fer. Moi, non. Pas par manque de patience ni manque d’imagination, mais simplement parce que j’en étais incapable. Ecrire, ça, j’y arrivais. J’arrivais à construire. L’histoire venait. Il y a un côté très chaud, très enveloppant à une histoire qu’on commence à façonner, cela devient un peu notre cabane, avec nos mots, nos secrets »

Tous les conseils de lecture