Ce cauchemar qui n'en finit pas

Christian Laval, Pierre Dardot

La Découverte

  • 3 décembre 2016

    Un ouvrage remarquable qui explique clairement la responsabilité entière du néolibéralisme dans la dégénérescence progressive de la démocratie. On voit comment ce néolibéralisme, soutenu par des oligarchies puissantes, est un mode de gouvernance qui s'appuie sur la crise, bâtie de toutes pièces par les banques et les multinationales.
    Un livre qui fait froid dans le dos, mais qui se termine en disant que rien n'est encore joué, de la mort de la démocratie. Il revient aux citoyens de contrecarrer cette gouvernance des oligarchies.
    À lire absolument pour avoir une idée de tous les mécanismes à l’œuvre dans ce néolibéralisme dans le monde et en particulier en Europe.