"Je vous aiderai à vivre, vous m'aiderez à mourir" - rencontre avec Nathalie Saint-Cricq

Rencontre-entretien animée par Claude Vautrin, journaliste et écrivain.

Lecture scénarisée de la correspondance "Lettres à une amie 1923-1929" (Gallimard) et du journal fictif de Marguerite Baldensperger par Christian Magnani, comédien et Corinne Dory.

"C’est par ces mots, ce serment, que Georges Clémenceau, 82 ans, s’adresse à Marguerite, de 40 ans sa cadette. Elle vit à Saint-Dié-des-Vosges. Elle est l’épouse de Fernand Baldensperger, éminent professeur de littérature comparée à la Sorbonne et à Harvard. Elle est éditrice et demande à l’ancien premier flic de France, un livre pour la collection qu’elle dirige. Georges Clemenceau est immédiatement attiré par cette jolie femme en qui il décèle une blessure. Ils vont se revoir et leur relation durera le temps d’une abondante correspondance (668 lettres) * entre 1923 et 1929, date de la mort du tigre. Nathalie Saint-Cricq tombe sous le charme de ces lettres. Elle va retracer pour notre plus grand bonheur et avec fougue, ces moments de grâce et de colère entre ces deux amants réunis.
C’est un récit jubilatoire, où la journaliste a voulu aussi raconter les derniers combats politiques de l’homme d'État, ses mots d’esprit (un régal), ses batailles à l’Assemblée ou au Sénat.

Clemenceau a ce don de vous faire aimer la vie, et Nathalie Saint-Cricq ce don de nous le faire partager."

Images et son par Arnaud Cossin et Denis Bier.