Céline

Thermæ Romæ

Mari Yamazaki

Casterman

par (Libraire)
24 avril 2013

Rome dans l’Antiquité. Un architecte en perte de vitesse voit sa réputation déclinée et les projets de construction lui échapper. Soucieux de ce déclin, il se rend aux thermes pour réfléchir à cette situation et c’est là que sa vie bascule. En effet, pris dans une faille située au fond de l’eau, il va se retrouver à notre époque dans les thermes japonais.
Fasciné par tant d’ingéniosité, d’innovation et de confort mai aussi perdu dans un univers à bien des égards déroutant, il ramènera de ce premier voyage spatio-temporel, une multitude d’idées.

D’autres voyages lui permettront de comprendre et d’acquérir les technologies nécessaires pour mettre en œuvre ces techniques modernes dans le Rome Antique, faisant de lui un homme reconnu et admiré. Entre histoire décalé, fantastique et humour, ce manga séduira tous les lecteurs !

Le corps a ses raisons, auto-guérison et anti-gymnastique

auto-guérison et anti-gymnastique

Points

6,50
par (Libraire)
24 avril 2013

Certes ce livre n’est pas récent (il fut édité pour la première fois en 1976 et repris en poche en 1998), mais il n’est jamais trop tard pour faire de belles découvertes dans les domaines de la santé, et des médecines douces que l’on pourrait ici qualifier de « médecine alternative ».
L’auteur, Thérèse Bertherat nous livre son parcours personnel et son expérience de thérapeute. Son diplôme de kinésithérapeute en poche, elle s’intéresse très vite à des méthodes de soins qui respecteraient plus profondément l’humain et prendraient en considération le corps dans sa globalité.

C’est à travers le récit passionnant de son parcours qu’elle nous explique la démarche de l’anti-gymnastique, issue de la méthode Mézières et nous livre quelques clés simples pour nous aider à guérir et à mieux comprendre l’histoire corporelle de nos émotions.

Ecoute la pluie
14,00
par (Libraire)
16 avril 2013

Pour résumer l'écriture de Michèle Lesbre, on pourrait dire: élégante, précise, percutante et aérienne. Chacun de ses livres est un moment unique et fort qui marque la mémoire de son lecteur. C'est ainsi que ce grand écrivain nous avait ébloui avec « La petite trotteuse », « Le canapé rouge » ou encore « Nina par hasard » pour ne citer que certains titres.
Avec « Écoute la pluie », Michèle Lesbre nous raconte l'histoire d'une jeune parisienne qui assiste impuissante au suicide d'un vieillard dans le métro après lui avoir adressé un joli et dernier sourire. Bouleversée par ce terrible choc, la jeune femme qui devait rejoindre son amant, va errer dans les rues de Paris pendant toute une nuit. Obnubilée par le souvenir du vieil homme, ses déambulations la conduiront à s'interroger sur cette relation étrange qu'elle vit avec son amant, les sentiments réels qu'ils se portent l'un à l'autre et le sens de cette histoire. Un récit puissant et troublant.

Aimer : Une histoire sans fin
par (Libraire)
16 avril 2013

De la philosophie sous forme d'une correspondance romanesque, l'idée séduit immédiatement mais lorsqu'en plus il s'agit de philosopher sur le thème de l'amour pourquoi ne pas succomber?
Cette correspondance voit la naissance de l'amour entre Véra, jeune trentenaire, célibataire depuis un certain temps et Julien, très soucieux de son indépendance et quelque peu désenchanté par une précédente histoire d'amour. A travers un bel échange épistolaire, nous allons assister à la montée en puissance de cette histoire faite de sensualité et de considérations philosophiques de la part de deux jeunes gens cultivés qui mêlent passion et lucidité, lâcher prise et questionnements.


Par ailleurs, ils entretiennent chacun de leur côté une correspondance amicale, Julien avec Samuel et Véra avec Sophie. Ce double échange permet une lecture à différents niveaux sur les ressentis et sur les différentes visions de l'amour et de l'engagement d'un génération qui se cherche. Au-delà de cette trame romanesque à rebondissements, le philosophe Gilles Tiberghien donne très envie de lire ou de relire certains classiques, un vrai délice!

Il était une rivière
par (Libraire)
22 mars 2013

LITTERATURE AMERICAINE

Années soixante-dix, Michigan. Margo Crane, une adolescente de seize ans vit dans une famille en proie à de grandes rivalités. Pour échapper à ce quotidien de haine et de violence, elle trouve refuge dans le calme et la simplicité de la nature. Elle y passe de longues heures, entre promenades en barque sur la rivière et parties de chasse, activité dans laquelle elle excelle.

Voulant échapper à une nouvelle vie qui la condamnerait à s'installer chez son oncle et sa tante, Margo, courageuse et solitaire décide de s'enfuir à la recherche de sa mère. Confrontée à la solitude et aux rudesses climatiques, ce périple, qui sera également marqué par ses premières rencontres amoureuses, la fera grandir et se découvrir.

Ce livre s'inscrit dans la tradition des romans des grands espaces américains. Il est une ode à la nature autant qu'une célébration de la force et du courage de ceux qui n'ont pour eux que le désir de s'en sortir.