Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

2 septembre 2022

Oui, qui se souviendra de Philip-Joseph Deloncle, ce génial inventeur américain de la FreePow, machine révolutionnaire censée fournir de l'énergie gratuite et illimitée à tous ? Autant dire que la machine infernale fait grincer les dents du monde capitaliste. Fort heureusement pour les convoyeurs d'énergie fossile, Phily-Jo meurt avant d'avoir breveté l'engin. Simple accident ou meurtre ? Hasard de la vie, complot d'envergure mondiale, paranoïa ? A partir des manuscrits du regretté Phily-Jo, sa sœur et son beau-frère vont tenter de reconstituer un puzzle sacrément alambiqué tout en mettant les pieds dans une engrenage infernal. Commence une histoire vertigineuse, un roman à tiroirs dans lequel chaque narrateur reprend la parole du précédent et essaie de démêler le vrai du faux.  "Qui croire ? Que croire" ? En tout cas "Ne vous rendez jamais à l'évidence". Caustique, intelligent, brillant, Marcus Malte nous plonge dans un vrai-faux roman américain, un dédale de questions sur le pouvoir, la manipulation, la folie de nos sociétés occidentales. Au final, le lecteur se fait délicieusement piéger par le pouvoir de la littérature et incroyablement manipuler par un écrivain d'exception. Lire Marcus Malte est une aventure.

Roman

Albin Michel

21,90
1 juillet 2022

Formidable premier roman de Fabiano Massimi, cet Ange de Munich convoque la grande Histoire pour enquêter sur des actes subtilement scénarisés, pervertissant la réalité au profit de leaders politiques. Ici le gentil oncle Alf.
Quand, en 1931, Angela Raubal est retrouvée le corps ensanglanté et la poitrine perforée par un tir de pistolet, le commissaire Sauer et son adjoint Forster « bénéficient » d’une seule journée pour boucler l’enquête et conclure à un suicide. Ne pas faire de vagues, minimiser l’incident, tempérer la presse, garder les portes closes et gober, dociles, les déclarations orales des comédiens, pardon des témoins. Alors, bien sûr, nos deux commissaires frustrés par cette situation décident de soulever le couvercle de la marmite. Suicide ou meurtre ? La réussite de ce roman est de plonger le lecteur dans l’Allemagne paranoïaque de 1931, au plus proche d’Adolf Hitler, le gentil oncle Alf, et de sa cour de médiocres. Un bristol de la main même d’Hitler, comme un sauf-conduit, permet aux enquêteurs de circuler dans les arcanes du futur pouvoir et d’interroger la garde rapprochée du leader du parti nazi, mais aussi les domestiques qui s’appliquent à peaufiner le tableau préparé par leur guide, metteur en scène de sa propre folie. Jeu de dupes, chausse-trappes, lâcheté, fausses pistes... rien ne sera épargné aux deux policiers qui ont la terrible sensation que l’enquête n’avance pas et qu’ils ont toujours un coup de retard. Fabiano Massimo a scrupuleusement suivi l’enquête initiale, les témoignages connus afin de coller au plus proche de la réalité, ne se permettant que quelques libertés étoffant l’histoire. Angela morte, Hitler est seul : « C’est la seule femme que j’aurais pu épouser. Désormais, mon épouse sera l’Allemagne ». De rebondissements en révélations inattendues, l’enquête aimante le lecteur qui, au fil des pages, se pose cette question essentielle : qui souhaita la mort de la belle Angela ? Les ennemis ou les amis d’Hitler ?

1 juillet 2022

Re-devenir sauvage afin de protéger l'espèce animale, la beauté végétale, la superbe nature d'une réserve privée, cette émotion suscitée par la randonnée dans une forêt primaire, contre les sauvages bipèdes. Rice ira au plus loin, redeviendra animal et le lecteur avec. Haletant, ce roman noir est une claque.

22 juin 2022

Londres, 1812, lady Helen s’apprête à faire son entrée dans la société, un tumulte de bals, privilèges et d’insouciance. Mais elle va rencontrer alors le mystérieux lord Carlston, qui présente avec lui un tout autre univers : le club des Mauvais jours, une police secrète qui veille à l’équilibre du monde entre humains et créatures étranges. Lorsqu’une bonne disparait et que de nombreux meurtres sont commis, Helen aura entre ses mains le destin et l’équilibre d’un monde fragile. Elle devra alors choisir : rentrer dans la société en quête d’un mari, ou se joindre à lord Carlston et mettre son don au service du monde, sauvant l’honneur de ses défunts parents. Quel choix fera-t-elle ?

Un récit captivant plein de suspens et de surprises où les aventures s’enchainent à un rythme effréné, à lire absolument !

Ecrit par Zoé stagiaire de seconde

20 juin 2022

Ecrit dans l’entre-deux-guerres, Roman d’un berger est une petite merveille d’humanité et d’humilité. Mickael a six ans quand il découvre son père mort terrassé par un tronc d'arbre. Cette macabre expérience va faire de lui un héros aux yeux des villageois et scellera son destin : il sera berger. Honorable et biblique mission que celle de guider un troupeau jusqu’au pâturages. Dès lors il n’aura de cesse de parcourir la forêt, la montagne, la prairie, d’en connaître les moindres recoins et d’accomplir son devoir sans jamais faillir. Il regardera sans amertume ses camarades partir pour les études, convaincu que sa place est là, dans ce coin reculé du monde. A travers le portrait d’un garçon attachant, modeste berger au grand cœur prêt à tous les sacrifices, Ernst Wiechert, interné à Buchenwald en 1938, fait l’éloge de la nature, de la vie simple, sans artifice, fraternelle exempte de pouvoir, de convoitise, de destruction. Un classique allemand oublié d’une brûlante actualité qui nous rappelle hélas que l’Humanité oublie bien vite les leçons de l’Histoire.