Martin B.

KEPAS

Belloc Denis

Chemin de fer

18,00
17 août 2018

Ce bouquin c’est une déflagration.

Roman autobiographique : l’auteur tombe amoureux d’un homme qui l’aime aussi au début puis qui ne l’aime plus ensuite, alors l’auteur qui a découvert son homosexualité à douze ans se drogue, un peu au début d’abord pour oublier, puis beaucoup parce que c’est bon, puis trop, parce que c’est vraiment bon, puis beaucoup beaucoup trop, si tant est qu’on puisse se droguer « trop », puis il se prostitue pour l’acheter sa came, et toujours toujours, il aime Jérôme, son ancien mec, il l’aime beaucoup beaucoup trop, et parfois l’amour, souvent l’amour, ça fait un mal de chien… Ce bouquin c’est une déflagration. De la très très bonne came.

Les oiseaux sans tête
5 mai 2018

Drôle, entraînant, vivifiant, excellent...

Dès le départ on sait que le héros emprisonné douze ans pour homicide involontaire va finir sa vie en prison. Reste la force d’un retour à la vie et la violence d’une reconstruction impossible… Drôle, entraînant, vivifiant… Excellent.

Massacre des innocents / roman
30 janvier 2018

Glaçant

Revivez les plus beaux moments de l'extermination orchestrée lors du naufrage du Batavia en 1629 par Jeronymus Cornelisz, d'ors et déjà un vrai grand méchant cultissime de la littérature française, glaçant et attachant à la fois. Roman historique avec de la torture.

La Terre des fils
23,00
2 décembre 2017

Un univers de fou

Clin d’œil à ceux qui ont aimé « La route » de Cormac Mc Carthy, l’occasion d’embarquer une nouvelle fois dans un univers déprimant et effrayant qui laisse un goût de cendres dans la bouche… Un magnifique ouvrage fascinant et déroutant…

Et si l'amour c'était aimer ?
12,00
2 décembre 2017

Excellent ! Prodigieux !

Encore une fois, c’est du Fabcaro, et encore une fois, ça démonte. Le digne héritier de l’excellent « Zaï Zaï Zaï Zaï », avec ce grain de folie qui nous surprends à chaque page, et qui arrive à nous surprendre sans cesse. Prodigieux.