La marque du père
EAN13
9782070782406
ISBN
978-2-07-078240-6
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
L'un et l'autre
Nombre de pages
120
Dimensions
20 x 12 x 1 cm
Poids
155 g
Langue
français
Code dewey
848.914
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

«C'est après la remise des nouveaux uniformes, après le serment bras levé, au Reich, au Führer, qu'on leur tatoue sous le bras, en bleu, le groupe sanguin comme c'est de rigueur dans la Waffen SS, puis on leur distribue des armes, quelques jours plus tard ils sont sur le front de l'Est. Voilà l'histoire. Mais dans cette foule d'hommes bras levés je n'arrive jamais à te reconnaître, voir ton visage, savoir si tu fais partie de ceux qui, juste avant le serment, ont assisté à la messe dite par le vieil aumônier délirant qui vous a accompagnés jusque-là, si tu es parmi ceux qui ont endossé le nouvel uniforme sans tergiverser ou parmi ceux qui ont hésité, ceux que l'on a menés là de force, ceux à qui on n'a laissé le choix qu'entre la division Charlemagne et le peloton d'exécution. Peu importe puisque de toute façon tu es là. Quelle que soit la manière dont cela s'est réellement passé.» Michel Séonnet.
La «marque du père», c’est naturellement celle qu’un père imprime à son fils. Mais, en l’occurrence, c’est aussi cette marque bleue à l’aisselle, ce petit tatouage du groupe sanguin que portaient obligatoirement les Waffen SS. Et que portait le père de l’auteur...
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michel Séonnet