Marsal & l'or blanc du Saulnois, le Musée départemental du sel de Marsal
EAN13
9782916373614
ISBN
978-2-916373-61-4
Éditeur
FABELIO
Date de publication
Collection
IAC EDITIONS
Dimensions
32 x 24 x 1 cm
Poids
1200 g
Code dewey
944.385
Fiches UNIMARC
S'identifier

Marsal & l'or blanc du Saulnois

le Musée départemental du sel de Marsal

De

Fabelio

Iac Editions

Offres

Les ornithologues de toute l’Europe s’y donnent rendez-vous pour observer à l’étang de Lindre de rares espèces d’oiseaux, tandis que les botanistes trouvent dans ses terres marécageuses des variétés de plantes endémiques : le Saulnois offre aux natu ralistes et aux amoureux de la nature un merveilleux terrain, baigné par la Seille, où leur passion peut être satisfaite à loisir.

Mais ce tableau bucolique n’est pas la seule caractéristique de ces villages du pays mosellan, où l’on côtoie le riche passé à la fois économique et militaire de la vallée, spécialement celui de Marsal, et dont l’importance politique et stratégique est indissociable de la composition géologique d’un sous-sol où abonde le sel, précieuse denrée, source ancestrale de richesse. Les marques de l’histoire demeurent visibles, pour ne pas dire omniprésentes, dans l’architecture et l’urbanisme de cette ancienne place forte, longtemps disputée par les puissances rivales et confortée par Vauban au XVIIe siècle. Aujourd’hui, la porte de France forme l’élément le plus remarquable de ces fortifications maintes fois transformées, démantelées, reconstruites... Et depuis quarante ans, ce monument historique abrite l’un des musées les plus originaux qu’on puisse découvrir, le Musée départemental du Sel. Le présent ouvrage rappelle quelle exaltante aventure représentèrent, pour les fondateurs, sa création et son développement.

Géré par le Conseil général de la Moselle depuis 2004, cet établissement créé en 1973 joue un rôle déterminant dans la politique culturelle et patrimoniale que notre collectivité mène plus particulièrement en milieu rural. Le musée en constitue d’une certaine façon la pierre angulaire, tant est vrai qu’il anime la vie locale et fédère, à l’échelle du territoire, les tissus associatifs qui l’innervent. Équipement culturel de proximité, lieu d’exposition et de recherche, le Musée départemental du Sel collecte, étudie, organise et met en valeur le patrimoine local dans toute sa variété afin que le public mosellan, mais aussi les visiteurs venant d’horizons plus lointains, puissent se l’approprier et l’apprécier à sa juste valeur. La porte de France elle-même, et les collections diversifiées qui s’y trouvent rassemblées forment ainsi un précieux témoignage, hérité des habitants qui ont façonné cette partie de la Moselle et de la haute vallée de la Seille. Au musée, se donnent à lire les réalités d’une histoire rurale, complexe, faite de gloire, mais aussi de meurtrissures.

Alors, la tentation pourrait être grande, pour les Marsalais, de se replier sur leur passé, au risque, pour le musée lui-même, de se cristalliser. Mais il n’en est rien. Grâce aux connaissances renouvelées et aux matériaux archéologiques apportés annuellement par les campagnes de fouilles menées de longue date dans le cadre du célèbre « briquetage de la Seille », l’établissement apparaît bien comme un lieu ouvert et dynamique. Il évolue et s’enrichit à mesure que s’accumulent les trouvailles extraites des « archives du sol » et que s’affinent les interprétations des scientifiques.

En révélant les richesses potentielles et les spécificités de la vallée de la Seille, le Musée départemental du Sel – et ce n’est certes point là le moindre de ses mérites – fait connaître la Moselle sur le plan international et rayonne même jusqu’aux lointaines rives du fleuve Jaune en Chine !

On présente volontiers la Moselle comme une terre industrielle, profondément marquée par sa mémoire ouvrière. La dimension rurale de son identité est non moins essentielle. Cet ouvrage sur le patrimoine de Marsal et le Musée départemental du Sel, publié par le Conseil général de la Moselle à l’occasion du 40e anniversaire de l’établissement, apporte un point de vue qui lie plusieurs visages du département. Sachons en apprécier les racines du passé pour ouvrir aussi ce territoire sur son avenir.

Patrick Weiten

Président du Conseil général de la Moselle
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Philippe Hoch