Rachat des start-up, Des racines françaises, des ailes étrangères
EAN13
9782356716941
ISBN
978-2-35671-694-1
Éditeur
École des Mines
Date de publication
Collection
LA FABRIQUE
Nombre de pages
108
Dimensions
22,8 x 15 x 1 cm
Poids
228 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Rachat des start-up

Des racines françaises, des ailes étrangères

École des Mines

La Fabrique

Offres

En 2012, la pépite de renommée mondiale Aldebaran, portant les espoirs de la robotique française, est absorbée par le japonais Softbank. En 2017, tandis que la France voit naître son premier réseau social tricolore avec Zenly, la jeune pousse est soudainement rachetée par l'américain Snapchat. Et l'histoire se répète encore et encore. À croire que tous ces investissements dans les start-up françaises ne servent qu'à consolider les positions d'acteurs étrangers, qui se nourrissent de nos technologies et de nos talents.
Faut-il pourtant déplorer ces rachats ? Il existe aussi une vision positive énonçant que ces mariages stimulent le développement de la jeune pousse et de l'économie française. Faute de preuves, le débat en est longtemps resté là. Mais cet ouvrage apporte enfin des éléments pour y voir plus clair. Analysant les causes et les retombées du rachat des pépites françaises par des acteurs étrangers, et fondé sur une série d'entretiens, il met à l'épreuve plusieurs idées reçues.
Non, nos start-up ne sont pas systématiquement pillées et délocalisées. Non, leurs dirigeants ne fuient pas à l'étranger. Non, les startupers ne manquent pas de patriotisme économique. Mieux : les rachats de nos start-up par des acteurs étrangers participent d'une dynamique bénéfique et nécessaire à tous les niveaux.
Cette publication offre un regard longtemps attendu sur cet écosystème, d'une grande utilité pour les décideurs publics, les dirigeants d'entreprises et l'ensemble des citoyens.
S'identifier pour envoyer des commentaires.