Autoportrait de Calcutta
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Romans français (H.C.)
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Autoportrait de Calcutta

Seuil

Romans français (H.C.)

Offres

  • AideEAN13 : 9782021422849
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

  • AideEAN13 : 9782021422863
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

Autre version disponible

Nouveau nom ? Kolkata. Nom d’origine ? Calcutta. Civilité ? Incertaine.
Nationalité ? Double : anglaise, indienne. Date de naissance ? 1690. Vous
voyez, j’ai l’air décatie au premier regard, je m’effrite, je m’étouffe,
personne au monde n’a l’air plus vieille que moi. Mais trois cent cinquante
ans, ce n’est pas considérable pour une mégapole ! En vérité, je relève
officiellement de la communauté des Anglo-Indiens, privée de subsides depuis
1960. Pour en être, il faut avoir au moins un ancêtre mâle britannique. On
remarque tout de suite la subtilité de la définition. La Britannitude passe
exclusivement par l’homme, alors même qu’au beau milieu de mon ventre se
dresse l’énorme statue de l’énorme reine Victoria, petite tête sur jupes
écrasantes, bouche de veuve amère et couronne posée sur une coiffe de
dentelles. Il ne faut rien croire de ce qu’on dit de moi. Calcutta,
grouillante misère du monde, Calcutta bidonville, Calcutta déchet puant de
l’humanité, Calcutta qui rend raciste n’importe quel Blanc en vingt-quatre
heures, ce fut écrit et publié. Par des Blancs. Si je suis utile au vaste
monde, c’est à cause du compliqué. Avec moi, rien n’est simple. Je suis anglo-
indienne et communiste, maoïste et nationaliste, violemment révolutionnaire et
mystique, dense et mutine, nazie et libertaire, je m’appelle Contradiction.
Romancière, philosophe, auteure d’une soixantaine d’ouvrages, Catherine
Clément n’a pas sa pareille pour nous embarquer, stupéfaits et ravis, dans les
rues de Calcutta, son histoire et ses mystères.
S'identifier pour envoyer des commentaires.