"Le drive", fenêtre ouverte à l'arrière du magasin, place du marché, reste ouvert pour les mois à venir pour le retrait de vos commandes passées sur ce site internet.

La médina ou l’autre ville résiliente
Éditeur
PUG
Date de publication
Collection
LE VIRUS DE LA RECHERCHE
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La médina ou l’autre ville résiliente

Pug

Le Virus De La Recherche

Offres

  • AideEAN13 : 9782706149535
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    0.00
Un virus microscopique nous a mis à l’arrêt et à l’épreuve. À nous, urbanistes
du Maroc et d’ailleurs, d’en faire notre miel. Le champ sémantique de la
résilience s’est désormais étendu à l’urbanisme et pourrait toucher
aujourd’hui la ville arabo-musulmane. Peut-on parler d’une médina résiliente ?
Longtemps négligé, ce patrimoine urbain pourrait devenir un symbole de
résilience face aux crises qui secouent un monde en mutation rapide. Le
terrible épisode du coronavirus nous a offert un terrain d’observation
toujours en cours et l’occasion d’un temps d’arrêt et de réflexion sur la
fabrique de la ville. Vu de loin, on pourrait s’inquiéter pour la population
de la médina en contact avec des milliers de touristes et de pèlerins venus du
monde entier, dans un lacis de ruelles très étroites et d’échoppes serrées les
unes des autres, où l’on imagine la distanciation physique bien difficile à
respecter. Lors du confinement, nous nous sommes pourtant rendu compte que la
médina de Fès, au nord-ouest du Maroc, ville à échelle humaine, paraissait
s’être mieux adaptée que la ville nouvelle ou les quartiers périphériques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.