Gallmeister fête ses 10 ans !

Oliver Gallmeister ressuscite des monuments de la littérature américaine tombés dans l’oubli. Il ouvre sa maison d’édition en 2006. Il y dirige les collections Nature Writing, Noire et totem.

Après des études à Science Po, Oliver Gallmeister change de voie et trouve un travail chez Hachette en tant que contrôleur de gestion, puis directeur financier avant d'ouvrir sa propre maison d'édition en 2005 avec l'aide d'autres grands noms de l'édition : Laurent Beccaria (directeur des Arènes et fondateur du mook XXI), et Sabine Wespieser (éditrice). Six mois plus tard, une structure de distribution accepte son dossier.

Philippe Beyvin accompagne les éditions Gallmeister depuis la création de la maison. Il est entre autre le directeur de la collection Americana.

Aujourd'hui, ils sont 7 dans l'équipe et leur catalogue se constitue de 127 livres, 65 auteurs et ils travaillent avec 35 traducteurs.

Ils fêtent leurs 10 ans d’existence !

La maison publie en moyenne une dizaine de livres par an. Elle adopte une stratégie de niche qui semble fonctionner et a connu des succès importants, notamment avec la publication de Sukkwan Island de David Vann qui reste à ce jour sa plus grosse vente.
Elle a su fidéliser un public par une sélection de livre de qualité et toujours en adéquation avec sa ligne éditoriale. La maison publie essentiellement des auteurs contemporains, de la seconde moitié du 20e siècle à nos jours. Ces auteurs se caractérisent par une même sensibilité qui les rattache au genre littéraire dit du « Nature Writing ».
La maison d'édition Gallmeister, c’est le rapport à l’espace et au roman noir.