FINIR L'AUTRE

Finir l'autre

Arnal

Chemin de fer

  • 3 décembre 2019

    "Je trouve ça époustouflant, cette expérience qui ne ressemble à aucune autre"

    [Librairie Le Neuf, Saint-Dié-des-Vosges]

    Bon, j’ai eu le temps de me poser que pour lire un seul chapitre pour le moment,

    (note : j’en ai lu plus depuis l’écriture de ce mot, et je confirme ce qui va suivre, ainsi que le génie artistique de Justine Arnal),

    et y a rien à faire, il y a vraiment des gens qui ont l’art de faire de l’art qui ne ressemble à aucun autre. Tout en évoquant des tonnes de choses. Tout en faisant appel à des ressentis propres à chacun et ô combien universels. J’aime cette richesse de la langue, cette puissance poétique, cette aisance à fabriquer des images et à les rendre accessibles et surtout, la place laissée à l’imaginaire du lecteur.

    Je crois que je n’ai jamais lu de livre dans lequel l’imaginaire est à ce point complémentaire du texte. Et je trouve ça époustouflant, cette expérience qui ne ressemble à aucune autre. Il ne peut y avoir de bonne ou mauvaise interprétation du texte, des maux et joies, des mots. Chacun est matière à réflexion et à évasion. J’ai hâte de lire la suite. Hâte de le faire durer.