"Le drive", fenêtre ouverte à l'arrière du magasin, place du marché, reste ouvert pour les mois à venir pour le retrait de vos commandes passées sur ce site internet.

L'élan ewenki

L'élan ewenki

Blackcrane - Jiu'er

Rue du Monde

  • par (Libraire)
    27 février 2019

    En communion avec la nature

    Guéli Shenké, chasseur ewenki, tue un jour un élan femelle. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'un jeune élan assiste à la scène. Le chasseur, honteux, décide de le prendre sous son aile. Le jeune élan s'habitue très vite aux mœurs des humains et s'intègre facilement aux Ewenkis, vivant en communion avec la Nature. Mais un jour, Guéli Shenké, vieillissant, doit rejoindre le village voisin. L'élan ne peut l'accompagner, du fait de son incapacité à s'adapter à une vie urbaine, et est chassé par son ami, qui a du mal à se faire à l'idée de cette séparation. L'animal coulera des jours paisibles dans la forêt et se souviendra toujours de la bonté de son protecteur tandis que l'ewenki mourra de vieillesse et d'épuisement dans un quotidien qui n'est plus tellement le sien, gardant en souvenir l'élan, devenu son ami le plus intime.
    L'album multiplie les niveaux de lecture et les thématiques ; mais le message le plus en avant est celui de la communion entre l'espèce humaine et la Nature, un respect mutuel. L'élan, quoique apprivoisé, ne perd en rien son statut d'animal sauvage, et l'homme, chasseur, meurtrier qui a choisi la voie de la rédemption, montre sa nature première. Avis aux mauvaises langues qui s'imagine que l'humanité est foncièrement mauvaise : cet album vous donne tort, et tant mieux.
    Les illustrations de Jiu Er, aux brunes couleurs prédominantes, ne sont pas sans rappeler celles des daguerréotypes que le vert de la Nature aurait colorés, confère à la légende mongole un statut de récit, de réalité.
    L'album, assez long, peut être lu à partir de 8 ans.


  • par (Libraire)
    23 février 2019

    Élan d'émotion venu de Chine

    Ce conte nous plonge au cœur des montagnes du massif du Grand Khingan, en Chine, chez le peuple des Ewenkis. Un vieux chasseur va - un peu malgré lui - adopter un élan encore bébé. Nous allons voir la relation entre ces deux êtres naître et évoluer tandis que l'élan grandit.
    Cette histoire entre deux personnages tendres, entre vieillesse et jeunesse, est extrêmement touchante. Elle est portée par des illustrations sublimes, aux couleurs douces des forêts de Mongolie intérieure.
    Cet album plaira autant aux adultes qu'aux enfants, tant les uns sont subjugués par les décors, émus par les personnages, et les autres rêveront à de belles amitiés entre l'homme et l'animal.


  • 17 février 2019

    Conseillé par la Librairie Sorcière Le Bateau Livre à Montauban

    La petite communauté de Gueli Shenké vit dans une région sauvage du Nord-Est de la Chine dans la Mongolie-Intérieure. Ils élèvent des rennes et vivent de cueillettes et de chasse dans le massif montagneux du grand Khingan.

    Gueli est parti chasser l'élan pour le clan. Il n'aurait jamais dû tuer la femelle qu'il vient d'abattre. C'est l'usage quand elles nourrissent leur petit. Il découvre surpris et honteux le faon jusque là bien caché dans un buisson. Perdu mais peu farouche, celui-ci s'approche du vieux chasseur et le suit jusqu'au campement. Il découvre la vie parmi les humains, et n'est jamais très loin des bêtises que peuvent faire les enfants. Il apprend et découvre en grandissant sous le regard bienveillant de Gueli. Il est vorace et insatiable. Son ami est attentif et prévenant, il lui doit bien ça. Les journées filent au rythme des pâtures des rennes, des défis à la saison des ruts, des baignades dans le lac. L'harmonie d'une vie simple au cœur de la nature sauvage, mais aussi des dangers qu'ils affronterons ensemble, chacun veillant l'un sur l'autre.

    Il est devenu un élan fort et puissant à l'imposante ramure quand Gueli décline et que sa santé lui impose de quitter la forêt pour s'installer dans la vallée. Mais Gueli sait très bien que la vie dans le village n'est pas faite pour son ami qu'il doit enfermer dans un enclos. Alors, une dernière fois, il remonte vers les cimes, celles où l'homme ne va jamais pour lui rendre sa vie d'animal sauvage et libre. À la mort du vieux chasseur, les jeunes bergers de la tribu choisissent le haut versant de la montagne comme sépulture pour que son âme s'envole avec le vent...

    De cette superbe histoire d'amitié entre l'homme et l'animal on retiendra cette confiance réciproque dans cet espace intime si patiemment tissé. Les superbes images réalistes et expressives donnent vie au récit. Avant de fermer le livre, comme un clin d’œil, notre élan de sa masse imposante déployée sur trois pages semble nous fixer d'un regard serein dans sa clairière. À moins qu'il nous interroge?... Il sera possible d'aborder avec les enfants, à travers ce récit, les préoccupations de la condition animale et tout ce qui en découle dans nos pays urbanisés, la disparition de la biodiversité et le triste constat que la France fait partie du top 10 des pays qui comptent le plus d'espèces menacées.

    Notre anthropocentrisme nous a conduits à traiter l’animal avec mépris, comme une chose que l'on peut martyriser et faire souffrir de manière licite et marchande. Bien heureusement aujourd'hui des pays s’élèvent contre ces pratiques ancestrales digne d'un autre âge. Les recherches avancées des scientifiques sur la compréhension du monde animal lui confèrent maintenant le statut de personne non humaine et devraient tendre dans les décennies à venir à faire évoluer la perception que nous avons de ces êtres vivants capables de ressentir la douleur, la peur mais aussi le plaisir.  —  Conseillé par la Librairie Sorcière Le Bateau Livre à Montauban